Comment dératiser votre habitation?

Les rats et les souris représentent un risque sérieux pour la santé des humains et des animaux domestiques, étant potentiellement responsable de la contamination des aliments par les matières fécales et l'urine et aussi de la génération de maladies extrêmement dangereuses.

Grâce à la conformation du corps, ils sont capables de passer à travers des trous et des crevasses qui peuvent sembler trop petits pour leur taille. Ces caractéristiques extrêmement dangereuses sont capables de causer de graves dommages économiques et sanitaires.

Quel sont les techniques de dératisation ?


La lutte contre les souris et les rats passent par deux stratégies différentes ; empêcher l'entrée des rongeurs et limiter leurs populations. Le travail des professionnels de société de dératisation consiste à :

· Effectuer une inspection approfondie de la zone, identifiant les signes de présence et les espèces néfastes. Les causes qui déterminent la présence et la prolifération des rongeurs sont analysées, préparant un plan de contrôle complet.

· Des points appropriés sont identifiés pour le positionnement des distributeurs d'appâts rodenticides de sécurité contenant un produit toxique à base d’anticoagulant.

· Dératisation avec des pièges: des points appropriés pour positionner des pièges pour attraper les rongeurs sont identifiés, en particulier dans les zones de production alimentaire, où les produits toxiques ne peuvent pas être utilisés.

· Surveillance des postes de contrôle : les zones et le matériel mis en place sont inspectés périodiquement pour vérifier l'efficacité des interventions de prévention et du traitement anti-rongeurs.

· Assainissement post-traitement par la recherche et la récupération des rongeurs et la désinfection des zones internes soumises au traitement.

Aspects importants à considérer pour éviter l’accès aux rongeurs


Rendre les murs aussi lisses que possible. Un bon système consiste à entourer la base de la construction d'une bande de film plastique rigide ou semi-rigide d'environ 50-100 m. Sur des surfaces parfaitement lisses aucune souris ne grimpe et cela nous permet d'être un peu plus superficiel dans la protection des ouvertures sus-jacentes .

En diminuant la « palatabilité » de notre environnement, en le maintenant dans de bonnes conditions sanitaires. Les principales interventions concernent la collecte des éventuels résidus alimentaires, l'évacuation des déchets et du bois et l'élimination de la végétation sur 1 m autour des bâtiments, en le remplaçant par une couche de matériau plus dur capable d'empêcher les rongeurs de creuser un tunnel.

Les rongeurs n'aiment pas être exposés : éliminez les matériaux de construction empilés, les déchets ou tout autre endroit où un rongeur peut se cacher. Une bonne règle de base serait de stocker des tas de bois ou divers équipements à 30-35 cm d'un sol ou d'un mur. Les doubles parois sont très dangereuses, car la plupart des rongeurs nichent dans la couche isolante centrale. Pour cela, il est nécessaire de bloquer toutes les voies d'accès possibles et de détruire tout le matériel de nidification.

Enfin

Il est très important d'éliminer toutes les sources d'eau possibles (robinets qui gouttent, abreuvoirs remplis d'eau, tuyaux qui fuient, égouts à ciel ouvert, etc.). Sans nourriture et eau facilement disponibles, les populations ne peuvent pas augmenter.

1 vue0 commentaire